Prédication disponible en format audio.

Le soir venu, la barque était au milieu de la mer, et les disciples peinaient à ramer car le vent était contraire à leur destination. Jésus, lui, était seul à terre, dans un calme sans pareil, et s’était isolé pour prier le Père.

Jésus se mit alors à marcher sur l’eau en direction des disciples. En voyant qu’ils étaient troublés par ce qu’ils voyaient, Jésus leur dit : “Confiance, c’est Moi ; N’ayez pas peur”.

Quel contraste !

Voilà une situation que nous vivons fréquemment.

Nous sommes tourmentés par les difficultés que nous rencontrons dans nos vies : échec, maladie, discorde,…tous ces maux pour lesquels nous cherchons souvent des solutions que nous voulons simples et rapides.

Croire en Jésus-Christ et faire grandir notre foi, voilà l’Aventure à laquelle nous sommes invités à vivre.

Mais alors, que faire ?

Dans nos moments de difficulté, il s’agit de ne pas de baisser les bras et de vivre ce qui nous arrive comme une fatalité. Bien au contraire, plus que jamais, offrons nos obstacles au Seigneur, lui qui est Amour et qui ne veut que notre bonheur.

Mettons toute notre confiance en Jésus Sauveur.

Pour ce qui est du résultat, bien souvent, nous voulons tout, tout de suite. Et même, il nous arrive de chercher un coupable à nos malheurs.

Cela nous est déjà arrivé de se poser naturellement plein de questions et, finalement, de douter: pourquoi moi, qui suis croyant, qui prie et vais à l’église tous les week-end ?

Combien de fois avons-nous voulu baisser les bras parce que nous avons été, à un moment donné, déboussolés ?

Nous voyons le bien-être matériel, terrestre, nous qui sommes humains. Certes, il nous faut pouvoir répondre à nos besoins d’ici-bas, mais qu’en est-il de notre bonheur céleste ?

La lettre aux hébreux (3:12) nous dit: “Faîtes attention, frères et soeurs : qu’aucun de vous n’ait un coeur mauvais et incrédule qui le détourne du Dieu vivant”.

On pourrait aussi se rapporter à l’évangile de Mathieu (19 : 14) où Jésus dit : “Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi ; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent”.

Un petit enfant apprend la vie, apprend à marcher, tombe, se fait mal et se relève. Et dans tout ce qu’il lui arrive, il fait confiance à ses parents.

Nous aussi, adultes, nous sommes les petits enfants de Dieu. Parce que nous trébuchons sur les aléas de la vie, sur notre foi…

Alors, faisons confiance à Notre Seigneur, mettons toute notre foi en lui, pour que nous ayons, comme il l’a promis, une vie éternelle remplie d’Amour, de Lumière et de Paix.

Montrez notre confiance en Jésus, Fils de Dieu, c’est le louer.

Frères et soeurs, oui, nous pouvons dire de tout notre coeur, de toutes nos forces et de toute notre âme le crédo.

Seigneur Jésus, inondes-nous de ton Esprit de lumière pour que notre foi surmonte les obstacles de la vie et que nous gardions toujours confiance en toi en te confiant tout : nos joies, nos peines, nos craintes…

Seigneur Jésus, j’ai confiance en Toi.

Mercredi du temps de Noël après l’Épiphanie – 5 janvier 2022 – Guy-noel SEVRIN, laïc

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*