Prédication disponible en format audio.

Frères et sœurs en ce temps de rencontre et de grâce qui nous est offert, chaque chrétien, en quelque lieu et situation où il se trouve est invité à renouveler aujourd’hui même sa rencontre personnelle avec Jésus-Christ, ou au moins à prendre la décision de se laisser rencontrer par Lui, de le chercher chaque jour sans cesse.

Il n’y a pas de motif pour lequel quelqu’un puisse penser que cette invitation n’est pas pour lui, parce que personne n’est exclu de la joie que nous apporte le Seigneur.

Celui qui risque, le Seigneur ne le déçoit pas, et quand quelqu’un fait un petit pas vers Jésus, il découvre que celui-ci attendait déjà sa venue à bras ouvert. C’est le moment pour dire au Seigneur : « Je me suis laisser tromper de mille manières, j’ai fui ton amour ; cependant je suis ici une fois encore pour renouveler mon alliance avec toi. 

J’ai besoin de toi, rachète-moi de nouveau Seigneur, accepte-moi encore une fois dans tes bras rédempteurs. » Cela nous fait tant de bien de revenir à lui quand nous sommes perdus.

Avec le Christ la joie naît et renaît toujours, une joie qui se renouvelle, et se communique. Ne nous laissons pas détourner par tout ce qui nous entoure, le grand risque du monde d’aujourd’hui, avec son offre de consommation multiple et écrasante, est une tristesse individualiste qui vient du cœur de l’homme, et de la recherche de plaisirs superficiels.

Quand la vie intérieure se ferme sur ses proches intérêts, il n’y a plus de place pour les autres, les pauvres n’entrent plus, on écoute plus la voix de Dieu, on rompt l’alliance avec lui ; même les croyants courent ce risque. Pour certains, il est permanent, beaucoup y succombent et se transforment en personne vexées, mécontentes, sans vie. Ce n’est pas le désir de dieu pour nous.

Puisque le Christ est le médiateur d’une alliance nouvelle, il est mort pour le rachat des fautes commises sous l’ancienne alliance. Ceux qui sont appelés peuvent recevoir l’héritage promis (Hb 9.15)

Dieu n’est pas indifférent au monde, mais il l’aime jusqu’à donner son Fils pour le salut de tout homme. Dans l’incarnation, dans la vie terrestre, dans la mort et la résurrection du fils de Dieu, la porte entre Dieu et l’homme, entre le ciel et la terre s’ouvre définitivement.

L’Eglise est comme la main qui maintient ouverte cette porte grâce à la proclamation de la parole, à la célébration des sacrements, aux témoignages de la foi, qui devient efficace dans la charité.

Que le Seigneur nous bénisse et que la Vierge Marie nous garde en ce temps de grâce…

Méditations Carême 2019 – Jeudi 11 avril 2019 – Ulysse Leperlier, diacre.

Vous pouvez nous envoyer vos demandes de grâces et intentions de prière en répondant dans l’espace de commentaires. Elles seront recueillies et portées en intention à la messe du weekend à la Cathédrale de Saint Denis. Nous vous invitons aussi à partager cette méditation avec vos amis.

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*