Prédication disponible en format audio.

Bonjour mes sœurs et frères en Christ,

Dans la première lecture du prophète Isaïe, le texte me renvoie au Seigneur qui nous sauve des situations qui nous emprisonnent pour nous donner une situation nouvelle. « Ne faites plus mémoire des événements passées, ne songez plus aux choses d’autrefois ». Il rétablit la situation par cette parole et béni ce qui va se passer. « Voici que je fais une chose nouvelle, elle germe déjà, ne voyez-vous pas ? ».  Pendant ce temps de carême nous pouvons regarder nos égarements, nos situations qui nous pèsent encore et les remettre entièrement à Dieu afin de ne plus les garder en mémoire et d’accueillir les bénédictions de Dieu pour nous.

Puis nous voyons le jour de fête dans le psaume, le moment où Dieu sauve. Quelle joie d’accueillir et de prendre conscience que cette parole est vivante et toujours actuelle dans notre Vie si l’on choisit de dire oui. Rappel de la parole :  » Quand le Seigneur ramena les captifs à Sion, nous étions comme en rêve ! Alors notre bouche était pleine de rires, nous poussions des cris de joie. Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous : nous étions en grande fête ! « 

Ensuite dans la deuxième lecture Saint-Paul dit à cause du Christ qu’il a tout perdu. Il fait un rappel sur les avantages qu’il avait autrefois et les considère comme une perte. Ce qu’il a trouvé de plus beau dépasse tout ce qu’il avait pu avoir : « C’est la connaissance du Christ Jésus, mon Seigneur » qui lui fait comprendre que tout ce qu’il avait auparavant ne valait pas la peine et qu’il y avait bien plus à gagner : le Christ. Il a d’autres objectifs, celui de connaître le Christ, d’éprouver la puissance de sa résurrection et de communier aux souffrances de sa Passion … Il explique qu’il n’a pas encore obtenu cela mais il poursuit sa course. Il dit qu’il a été saisi par le Christ. Chacun a sa vocation dans l’Eglise, Saint Paul nous parle de la sienne, mais il nous reste à découvrir la nôtre si ce n’est pas encore fait et surtout laissons-nous saisir par le Christ et son Amour. Ayons également cette même soif de connaissance en laissant le Christ prendre plus de place dans notre Vie et notre cœur.

Enfin dans l’évangile de ce jour Jésus nous enseigne l’Amour et la justice de Dieu.  Si nous voulons suivre Jésus nous devons penser et agir comme lui. Le résumé de ce passage d’évangile est la femme adultère qui a été dénoncé par les scribes et les pharisiens devant Jésus. Ils voulaient la faire lapider car on agissait comme cela selon la loi de Moïse.  Par la même occasion, il voulait mettre Jésus à l’épreuve. Nous connaissons tous cette parole de Jésus : Que celui d’entre vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter une pierre. Et ils s’en allaient un par un en commençant par les plus âgés. Jésus resta seul avec la femme et lui demande si personne ne l’a condamnée ?  Jésus parle à la conscience de tous ceux qui sont venus faire périr cette femme. La vérité a également été au dessus de tout. Nous sommes tous pécheurs, nous agissons la plupart par manque de connaissance de la parole et par manque d’Amour. Comment pouvons-nous condamner une autre personne qui est dans l’ignorance, l’égarement ou dans le mal ? Oui le Seigneur a dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va et désormais ne pèche plus » alors qu’il était sans péché. Le Seigneur a montré la justice divine qui n’est pas celle des hommes. Dans notre logique d’homme nous pensons : si tu as mal agi tu auras une punition. Jésus veut plutôt que cette personne retrouve le bon sens, la raison et qu’elle s’écarte surtout du péché. N’est ce pas là le plus bel acte d’Amour.  Nous savons que nous sommes enfants de Dieu malgré nos travers, que Dieu nous aime d’un Amour Illimité, inconditionnel et veut qu’on s’éloigne du péché.

Prière :

Seigneur Jésus apprends nous à ne pas condamner quelqu’un en pensée ou par nos actes

Donne nous de garder ta justice d’Amour dans notre Vie

Lorsque il est difficile d’aimer notre prochain donne nous la force de l’Aimer comme toi tu le ferais

Ton jugement est différent, il est plutôt doux et tendre ; apprends-nous à avoir cette tendresse sur chacun de nos sœurs et frères.

 

Méditations Carême 2019 – Dimanche 7 avril 2019 – Delphine Chevillard, laïc

Vous pouvez nous envoyer vos demandes de grâces et intentions de prière en répondant dans l’espace de commentaires. Elles seront recueillies et portées en intention à la messe du weekend à la Cathédrale de Saint Denis. Nous vous invitons aussi à partager cette méditation avec vos amis.

1 Commentaire, RSS

  • Marie-noelle

    dit le:
    avril 7, 2019 at 1:59

    Prière pour ma fille emilie que la lumière de l,esprit saint dans sa vie professionnel , sa vie de tous les jours et bénédiction pour ses ennemies.

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*