Prédication disponible en format audio.

 « Comme les foules s’amassaient, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle cherche un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que le signe de Jonas. » (Luc 11, 29)

Le récit de Jonas -que nous lisons également aujourd’hui, en Jonas 3, 11-10, illustre de façon imagée la miséricorde de Dieu pour chaque personne et chaque peuple, de façon inconditionnelle. Dieu est bon… un point c’est tout ! Dieu ne pardonne pas parce que les gens de Ninive se convertissent ; il leur pardonne car, ainsi que le souligne en son chapitre 34, verset 6, le Livre de l’Exode : « Il est un Dieu compatissant et bienveillant, patient, d’une immense et fidèle bonté. » 

Et c’est bien là ce qui fait bouillir de colère de ce bon Jonas qui, en Juif pieux qu’il est, a toujours fait ce qu’il croyait le mieux pour mériter son ciel. Jonas saisit que Dieu est un « Père aux entrailles de mère », comme l’écrit l’exégète biblique, Jacques Dupont. Un Père qui ne peut donner que son amour. Autant dire que cela le dépasse !  Et moi, et toi, et nous : ne croyons-nous pas que le Livre de Jonas interroge notre façon de voir Dieu ? Quelle image ai-je de lui ? Qui va-t-il vraiment sauver, et comment ? N’ai-je pas un rôle à jouer pour que le monde dans lequel je vis, à cette époque présente, découvre ce Père de miséricorde ?

La réponse est : oui. Oui, j’ai un rôle : accomplir le « signe de Jonas ». Mais quel signe au juste, me direz-vous ? Seulement de « faire entendre la Parole de Dieu par ma vie ». C’est elle, le signe ! Elle a tant de force, a pu écrire Paul Claudel, « qu’elle peut retourner le cœur de villes entières, animaux y compris ! »  

Alors toi qui me lis ou qui m’écoutes, fais avec moi cette prière : Seigneur, quelle joie de te savoir bon ! Que cette certitude ouvre mon regard sur tout ce qui m’entoure. J’y vois ta bonté… Et que ton cœur miséricordieux m’accorde cette grâce que je te demande en ce jour…    

 

Méditations Carême 2019 – Mercredi 13 mars 2019 – Diacre Jean-Marie Armand

Vous pouvez nous envoyer vos demandes de grâces et intentions de prière en répondant dans l’espace de commentaires. Elles seront recueillies et portées en intention à la messe du weekend à la Cathédrale de Saint Denis. Nous vous invitons aussi à partager cette méditation avec vos amis.

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*