Prédication disponible en format audio.

Brigitte Lips, une petite bonne femme comme il y en a beaucoup dans le monde (et des hommes aussi …), toujours joyeuse, et toujours prête à rendre service …
Elle habite à Calais, à la sortie de la ville, là où la distance entre la France et l’Angleterre est la plus courte … et donc là aussi où se pressent la plupart des émigrés qui veulent passer en Angleterre, par bateau ou cachés dans des camions qui prennent le tunnel sous la manche.


Sa maison est sortie de terre il y a un peu plus de vingt ans. À l’époque, elle avait été sollicitée pour aller au camps de Sangatte pour aider et accompagner des familles de migrants … comme beaucoup d’autres Calaisiens …


Depuis, le centre de Sangatte a été supprimé … mais pas les migrants …
Un jour elle est interpellée par des migrants assoiffés. « L’un d’entre eux est venu chercher de l’eau avec un bidon, car les CRS avaient fermé le point d’eau. Peu à peu, ils ont pris l’habitude de déposer des bouteilles vides sur ma grille, et je les remplissais pour le soir. »


Elle ne tergiverse pas : au nom de l’humanité, et aussi au nom de Jésus, elle leur donne à boire : « Celui qui donnera à boire, même un simple verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, amen, je vous le dis : non, il ne perdra pas sa récompense. » (Mt 10,42), et même s’il n’est pas chrétien, disciples de Jésus, … quand c’est donné par amour des petits …


Elle laisse ses protégés lui confier des secrets, et parfois des aspirations spirituelles … « Le but de mon action, c’est d’incarner une présence bienveillante. Je voudrais soigner les corps et les âmes. »


Elle ne donne pas simplement de l’eau, elle recharge aussi les batteries des téléphones portables : « En 2020, je rechargeais plus de 240 téléphones et batteries annexes. J’ai levé le pied car cela devenait ingérable … ». Elle donne même aussi des chapelets … Et son mari l’a toujours laissée faire …


Et surtout, elle parle avec les migrants, tant bien que mal pour se faire comprendre et comprendre ce qu’eux lui disent … mais avec le sourire et quelques petites attentions, un café chaud ou un thé, le courant passe …
Nombre de ses voisins désapprouvent son engagement qui amène un peu de désordre dans le quartier. Sa voisine a même construit un mur en béton pour ne plus voir ce qui se passe chez elle … Mais elle n’en a cure : « Ils pensent que je vais attraper des maladies ! Mais je n’ai jamais lu que Jésus ait attrapé la lèpre en fréquentant des lépreux ! ».


« Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! » Mt 5,11-12).


Et puis, il y a parfois des SMS qui font plaisir, comme quand elle en reçoit un d’un certain Mohamed qui vient de passer en Angleterre : « I arrive in UK. Mami, God bless you ! » « Il a fallu qu’il m’envoie une photo car des Mohamed, j’en connais beaucoup ! » …


« Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : “Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ( … ) Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? (…). Et le Roi leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.” » (Mt 25,34-35.37-38.40).


On peut porter sa croix, et être heureuse …

Prions avec le pape François.

« J’aime voir la sainteté dans le patient peuple de Dieu : chez ces parents qui éduquent avec tant d’amour leurs enfants, chez ces hommes et ces femmes qui travaillent pour apporter le pain à la maison, chez les malades, chez les religieuses âgées qui continuent de sourire. Dans cette constance à aller de l’avant chaque jour, je vois la sainteté de l’Église militante. C’est cela, souvent, la sainteté ‘‘de la porte d’à côté’’, de ceux qui vivent proches de nous et sont un reflet de la présence de Dieu, ou, pour employer une autre expression, ‘‘la classe moyenne de la sainteté’’.
Laissons-nous encourager par les signes de sainteté que le Seigneur nous offre à travers les membres les plus humbles de ce peuple qui ’’participe aussi de la fonction prophétique du Christ ; il répand son vivant témoignage avant tout par une vie de foi et de charité’’ ». (Gaudete et Exultate, n° 7-8)

Francis Cousin


D’après un article de Famille Chrétienne,
n° 2354 du 25 février 2023

Lundi Saint – 3 Avril 2023 – Francis COUSIN Laïc

Vous pouvez nous envoyer vos demandes de grâces et intentions de prière en répondant dans l’espace de commentaires. Nous vous invitons aussi à partager cette méditation avec vos amis.

 
 

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*