Prédication disponible en format audio.

« Veux-tu être guéri ? » (Jean 5, 6)

Depuis quelques années, je suis en double rémission d’une effrayante maladie que l’on nomme cancer. Cette « chose » souterraine insidieuse et malveillante aurait pu briser nets tous les espoirs d’une vie jusque-là sans trop de problèmes. Et m’enterrer vivant avec mes joies, mes passions, mes projets. Mais il n’en fut pas ainsi : le Christ marchait avec moi sur le front de cette déchirure profonde, il me guidait vers d’autres sentiers de grâces. Mais qu’il est difficile souvent d’accepter que les choses ne soient jamais comme on voudrait qu’elles soient. « C’est là qu’intervient, comme le soulignait cliniquement François Mauriac*, la macro-fracture de l’âme entre l’acharnement et l’espérance. » Je suis heureux que la mienne ait choisi la voie de l’espérance car elle apporte une bouffée d’air frais, avec l’inéluctable certitude que Dieu agit.

C’est la promesse que l’Esprit souffle toujours et qu’il crée à partir des cicatrices et autres balafres laissées par la vie. Dans mes moments d’abattement, il me semble tout de même que Jésus s’adresse à moi lorsqu’il demande au paralysé : « Veux-tu être guéri ? » En m’appelant dans la confiance en Dieu, il m’a aidé à sortir de moi-même pour guérir de mon mal sournois, et être simplement plus libre. Et si certain soir, comme l’a fait Marthe Robin** dans une de ses visions de la nuit, nous rêvions d’une « joyeuse sarabande d’éclopés, guéris de leurs afflictions par les bienheureuses plaies du Christ, autour de ce Dieu qui nous dispense en abondance du don de la grâce. Du don de la vie ! (Romains 5, 17).            

Aussi en ce jour, nous t’en supplions, Seigneur, aux blessés de l’âme et du corps, donne ta lumière pour qu’ils puissent marcher sur un chemin de guérison. Que leurs blessures, aussi profondes soient-elles, ne les éloignent pas de toi mais qu’elles fassent jaillir une source d’espérance et de désir de vie. Amen.

Méditations Carême 2020 – Mardi 24 mars 2020– Diacre Jean-Marie Armand

*François Mauriac (1885-1970), Souffrance et Bonheur d’un chrétien. Ecrivain français, poète, journaliste, polémiste, essayiste, académicien et prix Nobel de littérature  

**Marthe Robin (1902-1981) Mystique catholique française. Fondatrice des Foyers de Charité.

Vous pouvez nous envoyer vos demandes de grâces et intentions de prière en répondant dans l’espace de commentaires. Elles seront recueillies et portées en intention à la messe du weekend à la Cathédrale de Saint Denis. Nous vous invitons aussi à partager cette méditation avec vos amis.

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*