Prédication disponible en format audio.

 « Pensez-vous que j’aime voir mourir les méchants ? Je vous le déclare, moi, le Seigneur Dieu, tout ce que je désire, c’est qu’ils changent de conduite et qu’ils vivent. » (Ézéchiel 18, 23)

Voici encore, hélas, un drame de la vie quotidienne ! Comme tout droit sorti du film de Xavier Legrand « Jusqu’à la garde ». Une femme, victime de violences conjugales, lassée de cette vie de brutalité et d’humiliation que son conjoint lui impose régulièrement ainsi qu’à ses enfants, décide de se séparer de lui. A sa mère, cette femme confie aimer encore son mari, qu’elle aimerait bien l’accompagner dans une thérapie antiviolence, mais lui ne veut rien entendre !  Belle attitude de cette femme, digne dans sa souffrance, n’est-il pas ? N’y voyons-nous pas là l’image de Dieu qui est loin de vouloir la mort des pécheurs et des pécheresses ? Ce Dieu, toujours prêt à pardonner, qui souhaite plutôt leur conversion pour une vie heureuse et orientée vers le bonheur des autres !

Donc, quand toi, moi, nous affirmons que Dieu est miséricordieux, nous reconnaissons, à la suite de la religieuse espagnole sainte Maravillas de Jésus « l’amour gratuit qu’il a pour tout homme, même si des conséquences fâcheuses découlent de certains actes devant être corrigés. » « Dieu est plus grand que notre cœur, corrobore ce verset 20 du chapitre 3 de la première épître de saint Jean. Dans son admirable patience, il haït notre péché mais ne cesse, à aucun moment, de nous aimer. Faisons nôtres ces mots du Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus, un religieux de l’Ordre du Carmel, qui nous invite à cheminer aux côtés d’un Dieu qui « comprend notre faiblesse et nous aide à nous relever, à nous convertir, qui ne demande qu’à triompher en nous. »    

Alors toi qui me lis ou qui m’écoutes, fais avec moi cette prière : Seigneur, tu connais ma misérable condition de pécheur. Bien que je me sente indigne de ton amour, je suis ton enfant. Devant le repentir de mon cœur que la puissance de ton amour anéantisse mes élans à te déplaire… Et que ton cœur miséricordieux m’accorde cette grâce que je te demande en ce jour…    

Méditations Carême 2019 – Vendredi 15 mars 2019 – Diacre Jean-Marie Armand

Vous pouvez nous envoyer vos demandes de grâces et intentions de prière en répondant dans l’espace de commentaires. Elles seront recueillies et portées en intention à la messe du weekend à la Cathédrale de Saint Denis. Nous vous invitons aussi à partager cette méditation avec vos amis.

1 Commentaire, RSS

  • ADOLPHE

    dit le:
    mars 28, 2019 at 2:06

    Bonjour, je suis une femme divorcée célibataire, mais j’ai un copain, on vit chacun son appartement décision prise par Mr! cela ne me convient vraiment pas .ca fait un an ce mois ci juste la periode du temps de carème en mars 2018 que je suis dans un groupe de prière.et j’ai compris que vivre en temps qu’en couple libre c’est un péché,déjà je suis en tant que divorcée! du coup je voudrais demander au seigneur de m’aider à arréter cette relation car de moi meme c’est difficile! et suivre le chemin de la sainteté. continuer mon cheminement dans la foi car je sais que jesus a fait beaucoup de chose pour moi!je le suis reconnaissante!je remercie dieu pour tout!!!priez pour m’aider et pour mes 3 enfants et petits enfants merci

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*