Prédication disponible en format audio.

Quand le chrétien confesse sa foi, il commence par dire : « Je crois en un seul Dieu, le Père Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre. » Il prend donc conscience qu’il a été créé par « Quelqu’un » qu’il appelle « Père », et lorsqu’il regarde tous les hommes qui l’entourent, quelles que soient leurs origines, leur couleur de peau, leur religion, leur culture, il prend également conscience que tous ont aussi été créés par ce même Dieu et Père. Un même Père, tous frères, une seule et même famille humaine.

C’est ce que dit avec force le premier texte que l’on découvre en ouvrant la Bible : le récit de la création, composé au 5° siècle avant Jésus Christ…

Juste avant l’apparition de l’homme, « (24) Dieu dit : « Que la terre produise des êtres vivants selon leur espèce : bestiaux, bestioles, bêtes sauvages selon leur espèce » et il en fut ainsi. (25) Dieu fit les bêtes sauvages selon leur espèce, les bestiaux selon leur espèce et toutes les bestioles du sol selon leur espèce, et Dieu vit que cela était bon. » Et ce mot « espèce », répété cinq fois en quelques lignes pour les animaux, disparaîtra lorsque viendra l’homme : il n’existe donc qu’une seule et même espèce, l’homme, qu’il soit grand, petit, brun, blond, noir, blanc,… L’homme, si différent et si beau de toutes ses différences…

God Confronts Adam and Eve

De plus, lorsque Dieu dit « Faisons l’homme, et qu’ils dominent sur les poissons de la mer, les oiseaux du ciel, les bestiaux, les bêtes sauvages  », nous l’avons remarqué : l’homme est au singulier, et le verbe dominer au pluriel… Le mot « homme » a donc ici le sens « d’humanité ». Avant de penser « individus », Dieu voit « une famille », la famille humaine à qui il donne la terre, à tous, à chacun d’entre nous, sans aucune exception…

« Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, mâle et femelle il les créa »… La Bible évoque donc « l’homme mâle » et « l’homme femelle ». Parler ainsi revient à affirmer la stricte égalité de l’homme et de la femme en droits et en devoirs, et cela dans le respect de leur légitime différence… Et c’est à cette humanité, « mâle et femelle », qu’est donnée la domination de la terre. Que nul ne prétexte donc d’être « mâle » ou « femelle » pour se réserver telle ou telle fonction, telle ou telle activité…

Enfin, dès que Dieu crée « l’homme à son image », « il le bénit »… Tout homme, quel qu’il soit, où qu’il soit, est donc « béni ». Notre Dieu et Père « est impartial envers les personnes » écrit St Paul (Ga 2,6), il ne fait pas de différences entre les hommes : il aime tous ses enfants du même amour, et il les bénit tous, sans aucune exception, d’une seule et même bénédiction… « Il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et les injustes », di Jésus en St Matthieu (Mt 5,45). « Gloire à Dieu au plus haut des Cieux, et paix sur la terre à tous les hommes qu’il aime » (Lc 2,14), « à tous les hommes de bonne volonté », traduira en latin St Jérôme…

En répondant à l’invitation de Jésus et en priant « Notre Père qui es aux Cieux », un chrétien ne peut donc que se sentir profondément solidaire de tous ses frères et sœurs humains qui vivent avec lui sur cette terre… Tous ont un seul et même Dieu et Père, tous « créés à son image et ressemblance » ont une seule et même dignité, tous, s’ils acceptent de l’accueillir, sont les heureux bénéficiaires d’une seule et même bénédiction, d’un seul et même Amour qui nous appelle tous à partager une seule et même Plénitude de Vie, de Lumière et de Paix, et cela dès maintenant et pour toujours…  « Paix sur la terre à tous les hommes de bonne volonté »…

Diacre Jacques Fournier

Le 28 novembre 2016 pour Jevismafoi/Sedifop

1 Commentaire, RSS

  • Alagapin

    dit le:
    novembre 28, 2016 at 2:48

    Merci de m’envoyer des messages de l’avent.

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*