Prédication disponible en format audio.

Bonjour mes sœurs et frères en Christ,

Hier on a parlé de la Parole agissante de Jésus.

Dans la Parole aujourd’hui,  Jésus nous avertit, il nous demande de nous tenir en garde. Il nous dit que notre cœur ne doit pas s’alourdir avec les choses du monde. Ce n’est pas facile d’être centré sur le Christ quand nous sommes accaparés par nos soucis, nos loisirs, nos désirs…

Le Seigneur nous laisse libre de choisir nos priorités. Sœurs et frères faisons le bon choix, nous savons que Jésus nous aime inconditionnellement, il désire le meilleur pour nous. Je pense que notre priorité en toutes choses doit être le Christ. Il est vital d’avoir une relation personnelle avec Lui. Qu’il soit notre confident en tout, que nous méditions sa Parole et que nous le priions. Nous devons continuer à être un enfant reconnaissant pour toutes ses œuvres et ses actions dans nos vies, dans nos familles, dans nos paroisses et dans le monde.

Nous devons perpétuellement continuer à confier nos inquiétudes et nos remerciements  à Jésus. Que le Seigneur règne dans tous les aspects de notre Vie : financier, affectif, professionnel, santé, relationnel. C’est un travail à faire sur soi pour s’abandonner de plus en plus en notre Sauveur.

Quand nous laissons le Seigneur agir dans notre Vie, que notre confiance en Lui est sans limite, que nous croyons en Lui, que nous prions, nous n’avons rien à craindre car nous savons qu’il est là, qu’il nous soutient, qu’il nous aime. Nous pouvons chuter et à nouveau croire qu’on peut réussir seul, mais à force d’essayer nous abandonnons car nous n’avons plus de force (humaine) et c’est là où nous laissons Dieu agir, quand toutes nos résistances disparaissent pour laisser place à la Paix du Christ. C’est là que Dieu nous donne sa Force qui devient notre force : accepter la situation, prier et  laisser Jésus agir.

Sœurs et frères ne laissons pas nos soucis, nos refus d’Amour, les manques de Pardon, nos péchés, nos relations avec les autres, les échecs, les guerres, les mauvaises nouvelles nous miner le moral. Confions tout au Seigneur, demandons-lui de nous guérir et d’accepter qu’il agisse dans la vie de chacun.  Ayons un premier réflexe d’aller nous réconcilier avec Lui d’abord, puis prions pour nous, pour nos frères et sœurs, pour les personnes que nous avons du mal à aimer, pour l’Humanité. Restons dans la Joie du Christ Miséricordieux et le Dieu de l’impossible. Tournons notre regard, notre cœur, tenons nos debout vers celui qui peut tout, le Fils de l’homme.

Prions :

Jésus donne nous de rester éveiller à ton Amour, à tes promesses.

Donne-nous le goût de te prier avec Maman Marie, que nos cœurs soit joyeux, en paix, et entièrement tournés vers toi.

Le 01/12/2017, Delphine Chevillard, Laïque

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*